EXI(S)T est un cri du coeur. Une exposition singulière de photographie belge contemporaine dans l'espace public. Une invasion d'images dans mille espaces d'affichage culturel, avec 100 photos différentes de 50 photographes, à découvrir au fil de vos pas.  À l'heure de la distanciation physique, EXI(S)T n'impose pas de règles mais offre une expérience artistique alternative, en mettant le regard de photographes au coeur de la ville. Elle propose à ses habitants des gestes qui manquent, des histoires (dé)confinées, des interrogations multiples, des possibilités d’évasions.

.

 

EXI(S)T komt recht uit het hart. Een stedelijke openluchttentoonstelling van hedendaagse Belgische fotografie in de openbare ruimte. 50 fotografen veroorzaken met 100 foto’s op 1000 reclameborden een ware vloedgolf van beelden in de stad. In deze tijd van ‘physical distancing’ biedt EXI(S)T een kans op een alternatieve artistieke ervaring. In plaats van inperking, een verruiming van onze blik. Op zoek naar emotie, reflectie, schoonheid en inspiratie, naar aanraking en menselijkheid.

.

EXI(S)T comes straight from the heart. An urban open-air exhibition of contemporary Belgian photography in public space, with 100 different photos from 52 photographers, on 1000 billboards. At the time of physical distancing, EXI(S)T does not impose rules but offers an alternative artistic experience, putting the photographer's eyes in the heart of the city. It offers emotions, humanity, missing gestures, lockdown stories, questions and reflections, possibilities of escape. 

 

photografen.

Alex Beaurain, Annabel Werbrouck, Anne-Sophie Costenoble, Antonio Jiménez Saiz, Arnaud Brihay, Aurore Dal Mas, Bert Danckaert, Cédric Gerbehaye, Charles Paulicevich, Christian Tochtermann, Christine Lefebvre, Christopher de Béthune, David Uzochukwu, Delphine Navez, Dries Segers, Elodie Ledure, Feline De Coninck, France Dubois, Francis Vanhee, Isabelle Arthuis, Jean-François Flamey, Jimmy Kets, Joseph Charroy, Julie Calbert, Julie Van Der Vaart, Kaat Somers, Katrien De Blauwer, Koen Broos, Kumi Oguro, Lara Gasparotto, Linde Raedschelders, Marc Wendelski, Marie Sordat, Maroussia Prignot & Valerio Alvarez, Max Pinckers, Maxime Taillez, Olivier Cornil, Olympe Tits, Peter De Bruyne, Pierre Vasic, Pieter Dumoulin, Sarah Van Marcke, Sébastien Van Malleghem, Simon Vansteenwinckel, Stefan Vanthuyne, Stéphanie Roland, Thomas Vandenberghe, Tine Guns, Vincen Beeckman, Vincent Delbrouck, Viviane Joakim, Yaqine Hamzaoui.

 
 
 

où? waar?

quand ? wanneer ?

Il y a mille morceaux d'EXI(S)T disséminés dans Bruxelles. La carte interactive ci-dessous vous permet d'inventer vos itinéraires. L'exposition est en cours depuis le 13 juin et disparaîtra petit à petit, certains emplacements ont déjà repris leur fonction habituelle.

.

Er zijn 1000 EXI(S)T affiches in de stad. Door de onderstaande interactieve kaart kunt u uw eigen routes uitvinden. De tentoonstelling loopt sinds 13 juni en zal langzamerhand verdwijnen. Sommige borden werden al vervangen door reclame.

Capture d’écran 2020-06-19 à 09.23.04.pn
 

photo's.

 

en coulisses.

achter de schermen.

EXI(S)T est une initiative de la fabrique des regards / Lise Bruyneel, en partenariat avec artepub / Paul Vankaster et avec le soutien de panther print. L'exposition n'aurait jamais vu le jour sans les photographes prêts à se lancer dans l'aventure en ces temps pourtant si difficiles pour la culture. Un immense merci à la VGC / Staycation et aux donateurs privés, connus ou inconnus, qui ont permis par leur geste de financer le projet.

.

 

EXI(S)T is een initiatief van la fabrique des regards / Lise Bruyneel in samenwerking met artepub / Paul Vankaster en met de steun van panther print. Maar natuurlijk was deze tentoonstelling nooit tot stand gekomen zonder het enthousiasme en de onbezoldigde medewerking van de fotografen. Daarnaast willen wij de VGC/Staycation en de vele donateurs bedanken; zonder hun bijdrage was dit project nooit op straat gekomen.​

 

presse. pers.

20/08 blind magazine, Charlotte Jean

10/07 RTBF/Musiq'3, Paroles d'artistes, Elsa de Lacerda

10/07 L'Écho, Timour Sanli

02/07 Mu in the city, Mylène Mistre-Schaal

01/07 Bruzz magazine, Sophie Soukias issuu p. 28-29

25/06 Focus/Le Vif, Michel Verlinden

23/06 RCF, Bruxelles ma Belge, Delphine Freyssinet, version courte version intégrale

21/06 BX1 TV, journal télévisé, Philippe Jacquemotte

19/06 RTBF/Musiq'3, Oustide de Caroline Veyt, audio en texte 

18/06 Vivre Ici, Adrien Corbeel

18/06 RTBF/Musiq'3, L'info culturelle de Pascal Goffaux

17/06 Bruzz magazine, tip van de week, p. 24

17/06 Le Soir, Jean-Marie Wynants dans le MAD

17/06 La Libre, Guy Duplat

15/06 RTBF/Vivacité, Bruxelles matin

15/06 Bruzz TV, Margot Otten

11/06 Bruzz radio live in Downtown Brussels, Gunnar

10/06 La Capitale, Gauvain Dos Santos

.

 

"Les rues de la ville se sont muées en une sublime exposition temporaire faisant honneur à la scène bouillonnante et trop peu visible des photographes belges."

"Une réponse inédite, esthétique et poétique à la crise sanitaire du coronavirus et à son impact sur le monde de la culture."

"C’est une idée généreuse de La fabrique des regards et Artepub qui a pour objectif d’offrir la culture au plus grand nombre."

"Un beau projet, gratuit, pour tous, de "musée" de la photographie actuelle dans les rues de la capitale." 

"Iedereen in Brussel kan de foto's zien."

"Un formidable jeu de piste."

"Admirer une photographie près d'un parking vélo, ce n'est pas la même chose que de la voir entre les 4 murs d'une galerie."

"Accessible à tous, même à ceux qui sont plus fragiles et qui craignent de se retrouver dans des espaces fermés."

"Une invitation à la flânerie. Ce qui est fantastique avec Exi(s) t, c’est qu’on décide nous-mêmes, on en fait ce qu’on veut."

"Puisque les gens ne pouvaient aller aux oeuvres il fallait que ces dernières puissent venir à eux."

"Ces mille affiches photographiques entreprennent un véritable corps à corps avec les murs de la ville. Les vitrines éclairées au néon, les fissures, les graffitis ou les crépis délavés par le temps leur donnent un relief et une intensité inédites. En plus de proposer une nouvelle géographie artistique, ces instantanés ré-injectent une belle dose d’émotion dans un espace public trop longtemps délaissé."